AIP & les oléagineux, je peux ?

Vous vous demandez pourquoi éviter les amandes, noix, noisettes et j’en passe dans la phase éliminatoire du protocole Paléo AIP ? Et bien parce qu’elles stimulent un peu trop notre système immunitaire & participent au phénomène de perméabilité intestinale :

|1|L’allergie aux oléagineux est l’une des plus courantes : en bref, l’organisme produit des anticorps pour s’attaquer aux protéines contenues dans ces noix/graines. Selon une étude (que vous trouverez ici), les personnes souffrants de maladies auto-immunes produisent 10 fois plus d’anticorps en ce qui concerne l’alimentation, que les personnes saines.


|2|Les oléagineux contiennent aussi des acides organiques (les phytates) qui empêchent l’absorption des minéraux tels que le fer, le calcium, le magnésium, limitent l’action des enzymes digestives, entrainant ainsi des dommages au niveau de la flore et de la barrière intestinale.

 

Voilà pourquoi graines et noix sont à proscrire dans le cadre de la phase d’élimination du régime Paléo AIP : pour éviter une source de réaction inflammatoire supplémentaire, permettre à la barrière intestinale de se réparer (dommages causés par nos habitudes alimentaires passées) et faciliter l’absorption des vitamines et minéraux pour une meilleure vitalité!

 


Et si je vous faisais une liste des oléagineux interdits dans l’AIP, tiens ?

  • Les arachides (on a tendance à les mettre dans la catégorie « oléagineux » mais elles n’en sont pas, ce sont des légumineuses. Oui, bon hein, faut pas chipoter)
  • Amandes
  • Noix du Brésil
  • Noix de cajou
  • Châtaignes
  • Noisettes
  • Noix de macadamia
  • Pécans
  • Pignons
  • Noix

Il en va de même pour les graines de type sésame, lin, chanvre, tournesol, nigelle …

Alors pas de panique, les noix et graines ne sont à éviter que pendant la période d’élimination (allant d’un à trois mois, selon la personne) ensuite vous pourrez les réintroduire une à une et vous rendre compte de l’effet qu’elles ont sur votre santé.

 

Laisser un commentaire