Stress, anxiété & état dépressif.

On passe tous par des périodes de stress intense ou de “petits” stress qui durent, durent, durent … Nous sommes tellement habitués à être sous pression au quotidien (travail, études, vie de famille, médias, champs électromagnétiques, pensées négatives récurrentes, nuisances sonores, alimentation pas tip top, insomnie, téléphone toujours à la main & j’en passe) que nous ne nous en rendons même plus compte.

La jauge de stress se rempli petit à petit jusqu’au jour où plus rien de va: je n’arrive plus à dormir, j’ai du mal à manger et j’ai un transit bien relou, je n’ai plus d’énergie pour le sport, pas envie de m’occuper de moi (d’ailleurs je trouve que je ne ressemble plus à rien) la moindre parole de travers me fait soit éclater en sanglots , soit je me transforme en Hulk en un quart de seconde prête à tout dégommer sur mon passage. J’ai le cœur à cent à l’heure, mauvaise mine, je n’arrive pas à me concentrer sur ce que je fais, je pense sans arrêt à autre chose (soit au passé, chose totalement inutile, soit je m’invente des scénarios catastrophes histoire de me conditionner pour le futur) je n’ai envie de rien, les gens me fatiguent, les personnes que je suis sur les réseaux sociaux me donnent envie de m’étouffer avec des galettes de riz BIO. BREF,  c’est pas la joie.

Ouais donc, tout ça pour dire que je vous comprends, je te comprends. J’ai connu la dépression il y a quelques années de ça, la vraie. Celle que toutes les plantes de la terre, tous les plus gros câlins, tous les plus jolis mots ne peuvent pas apaiser.

Aujourd’hui je reviens en force, avec des pistes (des remèdes, quoi) pour se sortir de cet état de stress permanent, qui engendre bien souvent des angoisses, pouvant mener à la dépression.


La dépression selon moi, quoi-que-c’est ? Oh ben c’est quand tu gardes tout ce que tu devrais dire pour toi pendant des années, quand tu ne réponds pas pour ne pas blesser les gens, quand tu ne comprends pas mais que tu ne demandes pas d’explication, quand tu te mets de côté pour que l’autre puisse briller, quand tu passes plus de temps à cogiter qu’à vivre ta vie. Jusqu’au jour ou tu te retrouves coincée dans ton corps sous un tas d’émotions négatives, de tristesse: plus rien ne te procure de plaisir, tu as l’impression que tu n’es plus capable de rien. Tu es juste là. Tu es vide.


On me demande régulièrement quoi prendre en cas de stress, pour arriver à mieux gérer, à retrouver un sommeil réparateur, pour faire face au quotidien avec plus de sérénité.

En terme d’alimentation il est important d’arrêter de manger des chips et du chocolat au lait fourré aux cookies + caramel. Pourquoi? parce qu’un petit corps stressé a besoin de vitamines et minéraux pour se “remettre”. Alors on privilégie les grosses salades le midi: avec crudités variées, saumon fumé ou sardines pour les Omega3 (indispensables pour le système nerveux et la beauté de la peau, oui oui), quelques noix. Et le soir pourquoi pas des frites de patates douces au four (le truc le plus simple et délicieux à faire, olala. La recette ICI) avec du poulet grillé et un petit lait curcuma cannelle en guise de dessert ? ouais, ça me semble bien. Et plus intéressant pour l’équilibre nerveux, qu’un KFC. (je n’ai rien contre le fait de manger un bon burger avec frites et coca ET sunday au caramel, de temps en temps).

Il est important de se “reminéraliser“, parce que le stress entraine la “fuite” des minéraux, autrement dit, “tu te vides de tes vitamines” à la vitesse de l’éclair. Dans ces cas là, on peut prendre de l’ortie (un exemple ici ou ). Le magnésium est aussi super intéressant dans la lutte contre le stress, à répartir en plusieurs prises car une fois de plus, nous l’éliminons tout au long de la journée, 400mg par jour, minimum (un tableau pour t’aider à comprendre que le magnésium marin n’est pas une option, il n’est pas bien absorbé).

Pour les omega3, l’huile de Perilla (à mettre sur ta salade du midi, pardi) semble ultra prometteuse. C’est drôle car on parle souvent du manque d’efficacité des produits végétaux, mais cette étude effectuée sur 12 mois, nous montre que l’huile de Perilla aide à faire diminuer l’état dépressif, merci aurevoir! Affaire à suivre. #TEAMOMEGA3

Ensuite on passe aux plantes dites “adaptogènes” c’est à dire qu’elles sont capables de “réguler” notre niveau de stress, de rééquilibrer notre “jauge”. Mes préférées ? La rhodiole et l’ashwagandha.

On boit des tisanes de passiflore, mélisse, valériane, camomille, tilleul, verveine, sans modération. Et on n’oublie pas la griffonia, pour son côté antidépresseur, à consommer au repas du soir, pour un sommeil plus serein, sous forme de gélule de préférence. (Dossier complet et super intéressant à zieuter: ICI)


Ha ben, je pense qu’on est pas mal avec tout çà! On pense à pratiquer une activité physique régulière, celle qui vous convient: boxe, marche, corde à sauter ou comme moi du trampoline (si, je vous jure) 20 minutes par jour. On se détend le string sur Youtube avec ses écouteurs & une petite méditation guidée.

Laisser un commentaire